L'autogestion peut elle mettre fin à l'assistanat ? - Travail social.

Publié le par Mae Bat

INITIATIVES. 

Alors que la polémique sur le RSA, lancée par Wauquiez-Sarkozy, continue de faire des remous - après le "bouclier fiscal" faut il remettre en cause le RSAet donc consacrer cette année électorale à détricoter le sarkozysme et l'Ump ? ,  L'initiative du Groupe pour la défense du travail social (GPS) de Toulouse parait parfaitement opportune consistant en la mise en oeuvre d'un Centre social autogéré. Car les travailleurs sociaux le savent bien, l'autonomie et donc l'autogestion sont des étapes essentielles pour échapper à la marginalisation et à l'assistanat.

Mais ce sont là encore des initiatives importantes pour reconstruire un corps de doctrine et d'action socialiste renouant avec les racines du syndicalisme et du mutualisme. Aussi tout en sachant que notre contribution est modeste en terme de diffusion de l'information, il nous parait essentiel de la relever comme significative pour structurer notre réflexion.

ImportantLe centre social autogéré n'est pas une initiative du GPS, comme il l'est écrit dans les premières lignes, il s'agit d'un projet paralèlle mené à bien par le CREA. Le GPS, qui occupe le bâtiment voisin est un soutien. Commentaire le 24 Juin 2011 par CREA


 

Lire : "Ouverture d'un centre social autogéré, camouflet pour la Pref'." CIP-IDF

 

Visiter :  "Centre Social Autogéré de Toulouse" (blog) 

 

autogestion - mini

Le centre social autogéré est organisé autour de deux grands projets :

Hébergement de familles aujourd’hui à la rue et de précaires du CREA. Cinq appartements ont déjà été aménagés, quatre familles se sont installées aux côtés des dix habitants du collectif. Nous nous entraidons pour les tâches ménagères, pour nous occuper des enfants, pour surmonter les difficultés du quotidien.

Un espace autogéré permettant diverses activités, tant sociales, artistiques, ludiques que politiques. Plusieurs ateliers sont déjà en route ( boxe, menuiserie, studio d’enregistrement, ateliers d’écriture et de soutien scolaire/alphabétisation, un espace de gratuité, bibliothèque, salle de jeux pour les enfants, journal, permanences juridiques et de santé... )

Nous avons toujours autant besoin de matériels (ameublement, ménage, sanitaire et cuisine, vêtements, machine à laver, jouets/jeux, literie, frigos, vaisselle, PC, imprimantes, téléphonie/multimedia...) que de coups de main et de soutiens (traductions en langues rares, maçonnerie, plomberie, plans bouffe réguliers en grosses quantités... ).

Venez discuter, nous rencontrer, et vous impliquer.

Collectif pour la Réquisition, l’Entraide et l’Autogestion ( CREA )

Le 20 avril 2011, les travailleurs sociaux du Groupe pour la défense du travail social (GPS) réquisitionnaient dans l’urgence une partie des locaux de l’AFPA située 4 bis rue Goudouli à Toulouse. Ils hébergent actuellement 25 personnes dont l’état de santé et de dépendance nécessitent une mise à l’abri immédiate. A l’heure où nous écrivons, d’autres familles vivent aux pieds d’immeubles que l’Etat et les propriétaires préfèrent laisser vides. Car nous refusons cette logique, nous décidons de réquisitionner d’autres locaux situés 70 allée des Demoiselles.

Nous occupons aujourd’hui ce bâtiment, appartenant au ministère des solidarités et de la cohésion sociale (sic). Nous voulons en faire un espace autogéré, basé sur l’entraide et la solidarité. Dans une partie, des familles et des individus précarisés s’auto-organiseront autour de lieux d’habitation mis en commun (cantine, salle à manger...).

Ce lieu nous permettra d’inventer d’autres formes de vie collective face à la société du fric et du pouvoir. Il accueillera de nombreuses activités : alphabétisation et cours de soutien, formations collectives, cours de boxe, de danse, bibliothèque, médiathèque, projections-débats, repas participatifs...). Il facilitera la rencontre et les solidarités entre les habitants du quartier, il fournira un espace de propositions et de créations politiques et sociales.

Pour concrétiser ce projet, nous lançons un appel à soutenir notre collectif matériellement (vêtements, meubles, nourriture...), nous invitons aussi toutes les personnes s’y reconnaissant et voulant s’y investir à leur façon (électricité, plomberie, couture, etc...) à nous rejoindre.

Nous, CREA, n’attendons plus que l’Etat prenne ses responsabilités, nous avons conscience que l’avenir est entre nos mains. Nous exigeons la pérennisation du lieu afin d’offrir la stabilité nécessaire à ses habitants.

Face à l’infantilisation, au flicage et à l’individualisme, nous répondons par la réquisition, l’autogestion et l’entraide.

CREA
Collectif pour la Réquisition, l’Entraide et l’Autogestion.

Publié dans Initiatives

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

CREA 24/06/2011 11:34


Rectification: Le centre social autogéré n'est pas une initiative du GPS, comme il l'est écrit dans les premières lignes, il s'agit d'un projet paralèlle mené à bien par le CREA. Le GPS, qui occupe
le bâtiment voisin est un soutien.