Mouvement des Indignés - Après une première journée mondiale, le 15 Octobre 2011

Publié le par Mae Bat

Le-capitalisme-ne-fonctionne-pas--.JPG

I - Comment nous abordons le mouvement des indignés. 

Loin de nous ici l'idée de dresser un bilan car à la fois nous sommes aujourd'hui encore très éloignés des pratiques du mouvement des Indignés, même si notre syndicat (affilié à la CGT) s'est tout récement associé à un rassemblement, et bien sûr passionnés par les informations qui nous parviennent grâce aux réseaux sociaux. Comme toujours donc nous n'allons pas boulverser l'actualité, mais essayer d'en saisir des moments essentiels et peut être avant tout mettre de l'ordre dans nos idées.

Notre première approche du mouvement né à Madrid était assez critique(a), prédominait, dans les informations qui nous parvenaient, une remise en cause des institutions nationales et européennes, une exigence de démocratisation de la vie publique relayée en France par des organisations politiciennes inspirées du trotskisme (OCI et labels successifs) qui mettaient en avant leurs mots d'ordres habituels de convocation d'Assemblée constituante(b) ou de VI° République ["Assemblée générale Bastille" ..]. Dans le même temps ou la focalisation sur la Place Tahrir escamotait le mouvement social en Egypte(b) avec les suite que l'on connait aujourd'hui [maintien et renforcement du pouvoir des armées et des politiques "libérales"] ces orientations nous paraissaient dangereusement erronées, tournant le dos au mouvement social qui s'était exprimé en France à l'automne 2010 contre la réforme des retraites.

Il nous paraissait essentiel, à l'encontre, de défendre l'idée de Révolution sociale et  aussi bien évidement l'idée d'autogestion. Les mouvements sociaux aux Etats-Unis (Wisconsin(c) ) ou aujourd'hui à Mayotte(d) , les émeutes de Londres(e) les mouvements étudiants au Chili, à Londres et un peu partout en Europe pour la gratuite de l'enseignement public venaient confirmer notre opinion - et nous allions constater alors une évolution des revendications avancées par le mouvement des Indignés, tout du moins mises en avant avec "Occupons Wall-Street" et très vite l'intervention du mouvement syndical (AFL-CIO, IWW .. (e) ).  

II. Le contexte européen, un coup d'état permanent. 

Le mouvement des Indignés apparait dans un contexte européen et français complexe. La crise de la dette publique remet en cause autant le libéralisme que les institutions européennes qui lui ont été consacrées, l'euro, la banque centrale ainsi que les classes sociales et les groupes financiers qui avaient trouvé là matière à un enrichissement démesuré.

Cette réalité économique et sociale repose pour l'essentiel sur un coup d'état(f), un déni de démocratie auquel notre Parlement s'est prêté en 2007 en inscrivant le Traité de Lisbonne dans la Constitution. Ce déni de démocratie vient compléter le tableau déja peu reluisant d'institutions européennes (La Commission, ..) non élues et soumises à l'action des lobbies (OGM, ..) et de quelques Etats dominants (Allemagne, Etats-Unis, ..).

Dans le même temps force est de constater que l'acceptation de cet état de fait(g) est quasi général à gauche, à la gauche de la gauche (FdG) et même à l'extrème gauche (NPA) (1) - Pourtant le débat sur "la démondialisation" offrait l'opportunité d'un débat sur la place de l'économie et de quelle économie dans nos sociétés, sur le rôle de l'argent et de la finance et d'agir même de manière social-démocrate (réformiste (2)) contre les délocalisations, le dumping social et d'envisager le retour à des solidarités naturelles dont chaque mouvement social est un témoignage d'actualité(g2).

Il faut encore évoquer ici ce qu'est la Confédération Européenne des Syndicats(h) qui fédère en son sein l'essentiel de nos Confédérations syndicales françaises (CGT, CFDT, FO et FSU) et joue le rôle d'intégrateur européiste en se muant elle-même en lobbie (recours à des "spécialistes", etc dont on imagine bien qu'ils fonctionnent à double sens). Dans cette situation, sans doute, l'initiative européenne des "syndicats alternatifs et de base" (Solidaires-Sud et CNT pour la France (i)) pourrait devenir un pôle nécessaire pour le syndicalisme. L'abandon du rétablissement de la retraite à 60 ans dans "les 10 exigences de la CGT"(j) est pour cela assez explicite du parcours d'adaptation réalisé par les fonctionnaires syndicaux sur le modèle de leurs complices sociaux libéraux (Ps, Verts, ..).  

(1) Comment admettre que l'Union européenne, une construction contre-révolutionnaire, construite contre les peuples et les classes populaires puisse avoir une autre fonction que servir l'exploitation. Nous ne nous attarderons pas non plus sur ces curieux "marxistes" qui veulent détruire les "Etats bourgeois" mais conserver l'Union européenne et l'Euro .. Leurs thèses fédéralistes, déjà présentes sous Pétain, gagnent aujourd'hui des partisans à L'Ump aussi bien qu'au Ps, les Etats-Unis d'Europe

(2) Admettre que la politique doit renoncer à maîtriser l'économie, et c'est là un discours libéral, celui de la mondialisation que nous connaissons aujourd'hui - ou se satisfaire d'un discours spéculatif (avec tant d'autres foutaises) qui a été celui de Karl Marx ("Discours sur le libéralisme" 1848), attendre du libéralisme de plus grandes catastrophes qui nourrisent de plus belles révolutions. Au fil des siècles l'obscurantisme ne renonce jamais !

III. Quelles perspectives voyons nous se dessiner ? 

Sans doute les perspectives vont elles varier en fonction des enjeux nationaux que rencontrera le mouvement des Indignés. Aux Etats-Unis la perspective d'une Convention nationale des mouvements "Occupons Wall-Street", si elle ne rencontre pas l'adhésion de tous, permettrait au mouvement de dépasser le stade de "terrain de chasse" du Parti Démocrate (comme chez nous, ci-dessus) et de jouer dans la campagne présidentielle de 2012. Et l'on imagine facilement que la situation est très différente au Maroc(k) ou, malgré le mouvement, la nouvelle Constitution proposée par le Roi a été largement approuvée par la population. Situations très différentes encore au Chili ou en Grèce.

Sans doute n'insisterons nous jamais assez pour dire que la rencontre du mouvement des Indignés et du mouvement social en général est une necessité en Europe encore, non seulement en Grèce avec le Pame, en Italie avec les Cobas. Se pause alors la question de ce que nous syndicalistes pouvons faire de plus (ou de mieux (1) ) - Aider à l'organisation des chômeurs et travailleurs précaires, dans des syndicats (CGT Rebelle), des Unions Locales ou des associations. Faire que la manifestation des chômeurs et précaires prévue ce Samedi 3 Décembre soit un succès !

Mais cela ne répond pas encore à l'enjeu essentiel du mouvement, du mouvement des Indignés comme du mouvement social en général, qui est d'exister politiquement - si les réseaux sociaux lui ont permis d'exister "pratiquement" en dehors de toute structuration formelle cela deviendra vite une entrave à son developpement ou, tout simplement, à la démocratie interne au mouvement. Les messages de sympathie adressés par Van Rompuy et Barroso, Présidents de L'Union européenne et de la Commission, ou encore les provocations à Rome (avec les débats qui en résultent et leurs conséquences sur l'unité du mouvement) sont la démonstration cynique de ce constat.

à suivre donc ..

Mae BAT - 19 Octobre 2011                      

(1) Nous devons bien constater que le suicide d'une enseignante à Brives ou encore une prise d'otage à Pôle Emploi, dans une même semaine, sont des signes de faiblesse du mouvement syndical.

 

(a) lire - Espagne - Le mouvement social né à la Puerta del Sol inquiete (Les Echos)

(a) lire - Manifeste espagnol de la Puerta del Sol pour une démocratie réelle.

(b) Nous reviendrons sur ces thèmes autour de la présentation d'écrits de PJ. Proudhon

(b) lire - Syndicalisme et mouvement social en Egypte (Printemps Arabe)

(b) lire - Révolution et contre-révolution en Egypte, un automne arabe ?

(c) lire - Reveil du mouvement syndical en Amerique du Nord - Wisconsin.

(d) lire - Mayotte - Une grève générale en France (Automne 2011)

(e) lire - J'aime Wall-Street occupé ! - L'AFL-CIO pour l'extension du mouvement aux revendications des travailleurs de l'Union !

(f) lire - Anne-Marie Le Pourhiet "Traité de Lisbonne, un coup d'état"

(g) Voir M'PEP (Liens privilégiés) ou M'PEP Nord Pas de Calais 

(g2) Lire -  Vivre et travailler au pays - Conflit à La Réunion (Centrale thermique EDF)

(g2) Lire -  Vivre et travailler au pays - La CFDT BTP confrontée à des accusations diffamatoires.

(h) lire - La Confederation Europeenne des Syndicats au coeur des stratégies d'adaptation à l'ordre liberal européen

(i) Voir CNT - UD du Rhône "Réseau européen des syndicats alternatifs et de base"

(j) lire - Le syndicalisme réformiste et la dette - la CGT française et l'austérité.

(k) Voir CGT(e) "Rojo Negro" "Le 15-O au Maroc vise à la tête; Mohamed VI"

   COBAS-Rome-15-Octobre-2011.JPG

ROME - Les COBAS 15 Octobre 2011

   

Publié dans Débat

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article