La solidarité syndicale avec Nafissatou Diallo - du fait divers à la lutte des classes.

Publié le par Mae Bat

SOLIDARITE.
Quelque chose a changé dans "l'Affaire DSK". l'intrusion du syndicat des salarié(e)s de l'hôtellerie NY dans un univers médiatique qui nous faisait revivre les évènements au rythme bien maîtrisé d'un feuilleton télévisé. Le "fait divers" cède la place au conflit social, les femmes de ménage viennent manifester pour que soit respecté la dignité de leur emploi et dénoncer les harcèlements et parfois les crimes dont elles sont victimes.
Femmes-de-chambre-tribunal-DSK

Ainsi ce n'est plus seulement le crime d'un représentant de l'oligarchie, ancien directeur du FMI et héraut du Parti socialiste, sur une femme de chambre, c'est l'agression d'une employée modeste par un représentant de la bourgeoisie. Une signification nouvelle peut également être accordée aux solidarités de caste exprimées par un J. Lang, un BHL, un JF Kahn ou par le Nouvel Observateur. Mais encore les tentatives de porter atteinte à l'honorabilité de Nafissatou Diallo ne seront pas seulement à considérer comme la continuation d'un acte criminel mais comme une nouvelle agression contre le monde du travail.

Bien sûr le premier acte de décence du Parti socialiste, le premier geste qu'il pourrait avoir en direction des classes populaires serait d'exclure au plus tôt Dominique Strauss Kahn.

Commenter cet article