L'unité des travailleurs et les divisions syndicales - Aide mémoire pour les luttes à venir.

Publié le par Mae Bat

Debat Syndicaliste Autogestion MD (fd) 

L'unité des travailleurs nous semble un objectif important des luttes et il pause la nécessité d'organes appropriés dépassant les divisions syndicales, politiques, et nous dirons aujourd'hui avec une insistance particulière, dépassant les divisions religieuses, pour conduire ces mêmes luttes, comités de grève issus d'assemblées générales, ou autres .. Mais il est encore nécessaire que l'accord se soit fait autour d'une plateforme de revendications et que les modalités de l'action soient débattues. Tout cela nous semble aujourd'hui des acquits de l'expérience pour autant le récent échec du mouvement des retraites mené par l'Intersyndicale repose en partie sur la confiance accordée à tort aux permanents syndicaux.

Le second facteur de l'échec de ce mouvement social, bénéficiant d'une large sympathie de la population, résulte sans doute de l'habitude prise par beaucoup de nos concitoyens de déléguer à d'autres leurs propres combats. La détérioration de notre condition sociale, la remise en cause de droits qui nous semblaient autrefois solidement acquis (travail de nuit ou du dimanche, ..) résulte de cette forme d'abstentionnisme dans les luttes, de petits calculs mesquins sur la feuille de paie qui hypothèquent gravement l'avenir de chacun. On doit encore constater que certaines Confédérations "syndicales" (CFDT, ..) encouragent de tels comportements, néfastes à tous, avec cette jolie désignation de "syndicalisme de service", services dont on voit que trop bien à qui ils sont rendus.  

Pour autant la recherche de l'unité des travailleurs ne rend pas illégitime les scissions syndicales qui résultent de combats également importants. Combat contre "l'union sacrée" qui conduisent un temps à la création de la CGT.U et de la CGT.SR ainsi qu'à la naissance d'une Internationale Syndicale Rouge, combat contre les conséquences du Pacte germano-soviétique ou encore contre les conséquence de "la guerre froide" avec la naissance de la CGT.FO et de la CNT.F. Ce sont là des considérations politiques qui n'étaient pas sans effets majeurs sur la condition des travailleurs.

Plus près de nous, la création de Solidaires (Sud) et le regain d'activité de la CNT.F ont en grande partie résulté du pourrissement de la CFDT, à la SNCF ou à La Poste dans un premier temps, de mesures ou de menaces d'exclusions ou de dissolutions de syndicats - et je manquerais ici de place pour écrire le roman de la FSU et du décès de la FEN.

A l'inverse et concernant la tendance à l'unité des Confédérations syndicales, aujourd'hui majoritairement affiliées à la Confédération européenne, n'est pas une excellente nouvelle pour les luttes et les travailleurs(a) puisque dans le cas présent elle se réalise au profit d'intérêts qui leur sont étrangers.  

Pour exemple je prendrais un document récent, "les dix exigences de la CGT", dont on ne sait trop si il doit marquer la préparation de la journée d'action du 11 Octobre 2011 ou préparer l'élection présidentielle de 2012 - tant l'influence du programme socialiste se fait sentir.

Cependant, si la disparition de la défense du droit à la retraite a 60 ans pour tous et à taux plein surprend, j'imagine que c'est là le résultat de longues consultations des adhérents, de concertations élargies des organes de représentation des Syndicats et des Unions - comment imaginer que les fonctionnaires syndicaux aient pu agir différemment ou au regard d'autres intérêts ? comme économiser sur les dépenses sociales pour mieux rémunérer les spéculateurs (Dette) ou les actionnaires .. ou simplement assurer une carrière ou une reconversion auprès de quelques pouvoirs. Cela vous semble inimaginable ? .. et pourtant combien de documents syndicaux pause comme condition du bien être des salariés la défense de l'ordre européen ?   

Voilà, en espérant par cette contribution personnelle répondre à quelques unes des interrogations que l'on voit s'exprimer sur les réseaux sociaux, même si ces réponses ouvrent sur d'autres questions. Mae BAT  

(a) lire cet autre article :  La Confederation Europeenne des Syndicats au coeur des stratégies d'adaptation à l'ordre liberal européen  

 

NB. Si la CGT est prise pour exemple c'est que nous sommes syndiqués là.

CGT France logo 

   

Publié dans Débat

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article