KANAKY - "L'ordre et la morale", le film de Mathieu Kassovitz déjà censuré ?

Publié le par Mae Bat

 Kanaky-M.-Kassovitz.jpg

Quand à nous ce que nous retiendrons de la censure du film de Mathieu Kassovitz- car comment désigner autrement que par "censure" la décision de ceux qui conservent le monopole de la diffusion des films en Nouvelle Calédonie sous administration française de refuser sa projection ? - ce que nous retiendrons donc de cette décision de censure, c'est que la situation en Nouvelle Calédonie reste explosive.

Sans doute peut on encore observer que là encore, comme à Ouvéa en 1988, la tenue d'une élection présidentielle entraîne les autorités françaises à suspendre l'exercice des libertés démocratiques dans cette colonie.

Aujourd'hui encore, les nombreux incidents, parfois mortels, dont est émaillée la vie syndicale et politique - et aux problèmes spécifiques à Kanaky ceux que l'on retrouve à Mayotte et à la Réunion, la vie chère, la difficulté à préserver l'emploi local, ces questions justifient que nous consacrions quelques efforts à mieux connaître la situation - à mieux organiser nos solidarités. Ce mois de Novembre sera donc aussi celui de Kanaky sur "AUTOGESTION Matériaux et Débats. 

 

 Kassovitz---l-ordre-et-la-morale---NC-1988.jpg

Synopsis : Avril 1988, Île d'Ouvéa, Nouvelle-Calédonie. 
30 gendarmes retenus en otage par un groupe d'indépendantistes Kanak. 300 militaires envoyés depuis la France pour rétablir l'ordre. 2 hommes face à face : Philippe Legorjus, capitaine du GIGN et Alphonse Dianou, chef des preneurs d’otages. À travers des valeurs communes, ils vont tenter de faire triompher le dialogue. 

Mais en pleine période d'élection présidentielle, lorsque les enjeux sont politiques, l’ordre n’est pas toujours dicté par la morale... Une épopée violente et trouble qui marque le retour de Mathieu Kassovitz devant et derrière la caméra.

 

"L’Ordre et la morale", nouveau film de Mathieu Kassovitz portant sur les événements d’Ouvéa en 1988 et attendu en salles le 16 novembre prochain, est pour l’instant privé de sortie dans l’archipel néo-calédonien.

 

La sortie de L'Ordre et la morale, film de Mathieu Kassovitz sur les événements d'Ouvéa, est suspendue sine die après le désistement du seul exploitant local, ont annoncé hier le réalisateur, qui se dit "choqué" et son producteur, Nord-Ouest Films. "L'unique exploitant de salles de cinéma en Nouvelle-Calédonie ne souhaite plus à ce jour diffuser le film, estimant que celui-ci "attise les rancoeurs" et "affaiblit les forces du consensus" ", ont-ils écrit dans un communiqué à l'AFP. Le film devait sortir en salle à Nouméa le 16 novembre, comme partout en France, rappellent-ils.

Ils annoncent par conséquent "la décision de reporter" les avant-premières prévues à Ouvéa le 29 octobre et au centre Jean-Marie Tjiabou à Nouméa le 30 "afin de dédramatiser la situation et de résoudre intelligemment cette problématique". "Nous ne comprenons pas une telle décision qui remet en cause la diffusion du film au sein de la population calédonienne dans son ensemble", poursuivent-il. "Le film n'a pas été fait dans un objectif polémique, nous nous sommes attachés à ne pas suivre un point de vue partisan mais au contraire à respecter la réalité et la douleur des parties en présence", insistent Mathieu Kassovitz- qui interprète également à l'écran le capitaine Philippe Legorjus, négociateur du GIGN - et son producteur Christophe Rossignon.

Mathieu Kassovitz, qui se trouvait jeudi à Nantes pour y présenter son film, a évoqué des "pressions politiques"."On s'est battu dix ans pour faire ce film, personne n'a réussi à nous empêcher et tout à coup le dernier maillon de cette chaîne cède, c'est impossible... Ce serait très fort s'ils arrivaient à censurer un film au dernier moment", déclare-t-il, visiblement abattu, dans une vidéo en ligne sur le site du quotidien Presse-Océan (voir ici). Sans préciser qui il vise.
"Les cinémas Hickson ont le monopole et je m'y attendais. Il y a eu des pressions politiques, bien évidemment",a déclaré à l'AFP Macky Wéa, un des acteurs du film originaire d'Ouvéa (qui interprète son frère Djubelly Wéa, lequel assassina en 1989 Jean-Marie Tjibaou et son bras droit Yeiwéné Yeiwéné). "On organisera des projections ailleurs, dans les mairies. Il y a déjà eu des projections avec des gens de bords différents et à 99%, le film a été perçu positivement", a-t-il ajouté. 
Justifiant son choix, Douglas Hickson, patron de Cinécity, a pour sa part qualifié le film de "très caricatural, qui rouvre des plaies qui s'étaient cicatrisées". "Nous sommes une entreprise de divertissement, alors que ce film est un film polémique. Nos salles ne sont pas le lieu approprié pour le présenter", a-t-il déclaré. En proie à des divisions internes, le FLNKS n'a pas officiellement réagi vendredi. "On souhaite que le film soit vu, même si c'est douloureux. Bien sûr, on peut craindre la réaction de jeunes, qui se sentent marginalisés, il faut expliquer", a déclaré à l'AFP un responsable de l'Union calédonienne (FLNKS).

En août 2010, L'Ordre et la Morale avait déjà soulevé la polémique. Le député UMP Pierre Frogier avait écrit au président de Polynésie française, où le film a été tourné, pour protester contre l'aide financière octroyée au projet par la collectivité. La production du film avait dû être "dépaysée" en Polynésie faute de pouvoir se dérouler sereinement en Nouvelle-Calédonie, et l'armée avait par ailleurs refusé d'accorder le moindre soutien logistique à l'entreprise." ALLOCINE.com - 21 Octobre 2011

 Les évènements d'Ouvéa sur Wikipedia.

 Ocean Pacifique

.Mayotte - De la grève au développement de coopératives (commerce, pèche, ..)

.Mayotte - Une grève générale en France (Automne 2011)

.Vivre et travailler au pays - Conflit à La Réunion (Centrale thermique EDF)

.Vivre et travailler au pays - La CFDT BTP confrontée à des accusations diffamatoires.

Publié dans Tendances France

Commenter cet article