2010 - Chronologie des luttes ouvrières (rétrospective)

Publié le par Mae Bat

 

TENDANCES.

 

Vous ne trouverez là qu'une rétrospective partielle de l'excellent travail effectué mois après mois par H Valois sur le site de la Revue Critique des Idées et des Livres (voir). Un nombre d'informations encore suffisant pour relever la vigueur du mouvement social confronté à des plans sociaux en cascade.

Ne figure pas ici le long conflit sur les retraites du printemps à l'automne 2010 et les mouvements de grêves associés (Sncf, Ports, ..) dont le bilan reste à dresser.   

JANVIER 2010

 

8 Janvier - Les salariés de Philips EGP de Dreux (Centre) ont pris le contrôle de leur usine afin de protester contre sa fermeture, prévue fin janvier. 147 ouvriers, cadres et ingénieurs envisagent de reprendre en autogestion la production d'écrans plats LCD et leur commercialisation.

16 Janvier - La direction de Philips EGP fait donner huissiers et gros bras pour reprendre le contrôle de son site de Dreux. Tout en refusant l'affrontement, les syndicats organisent une action en justice contre le plan social en cours. Les partisans du "contrôle ouvrier" ne désarment pas et annoncent attendre le moment propice pour relancer la production autogérée.
20 Janvier - Le constructeur automobile PSA annonce le départ de 5700 salariés d'ici fin mars, dans le cadre d'un plan de départ volontaires. Il annonce son intention de négocier un nouveau plan pour 2010-2012, portant sur la suppression de 6000 postes en France.

26 Janvier - Des rumeurs courent sur la fermeture de la grande raffinerie Total de Dunkerque. La mesure, qui entraînerait la suppression de 360 emplois chez Total ("sans licenciement", selon Total) et 260 postes chez les sous-traitants, pourrait être annoncée au comité central d'entreprise le 1er février prochain. Elle suscite un rejet unanime des élus du Nord et des organisations syndicales.

FEVRIER 2010

 

1 Février - Total reporte finalement après les régionales la fermeture de la grande raffinerie des Flandres, à Dunkerque. Le groupe pétrolier renvoie sa décision à fin juin et annonce par avance qu'il offrira un emploi au sein de l'entreprise à chacun de ses salariés de Dunkerque. Les syndicats et les élus du Nord restent mobilisés et prévoient des "actions coups de poing" alors que Total s'apprête à annoncer plus de 8 milliards de bénéfices pour 2009.

11 Février - Le mouvement social prend de l'ampleur au sein d'Ikea France, à la suite de l'échec des négociations salariales. Des débrayages sont annoncés dans plusieurs centres, notamment en Ile de France et le siège social du groupe est occupé par des syndicalistes. 
12 Février - Nouvel échec des négociations salariales chez Ikea France. Des débrayages sont prévus dans ving-trois des vingt-six magasins français du groupe et l'on estime, de source patronal, que le mouvement pourrait se durcir dans les prochains jours.

15 Février - Le plan de reprise d'Heuliez par le groupe Bernard Krief est de moins en moins crédible, le candidat à la reprise n'ayant toujours pas débloqué les 15 M€ nécessaires à la poursuite de l'activité. Des discussions sur une solution alternative de reprise ont démarré entre l'Etat et la région Poitou-Charentes. Le gouvernement confirme qu'il recherche une nouvelle solution de reprise pour Heuliez, prenant officieusement acte de l'échec de la solution Bernard Krief. Les 600 salariés du groupe d'équipement automobile manifestent leur inquiétude et leur refus d'une reprise au rabais.

19 Février - Philips annonce la fermeture définitive de son usine de Dreux (212 postes supprimés) et interdit à ses employés d'accéder au site. Réactions de colère dans la population et chez les élus. Le tribunal de grande instance de Chartres a ordonné la reprise du travail à l'usine Philips de Dreux et "la suspension du projet de licenciements collectifs" dans l'attente d'une meilleure consultation des représentants du personnel. Grande victoire pour les organisations syndicales qui veulent se battre sur le maintien de l'emploi et de la production. 

MARS 2010

 

2 Mars - La Poste est officiellement devenue une société anonyme. Malgré le mouvement de contestation lancé à  l'été 2009, la dérégulation décidée par Bruxelles est en marche; elle pourrait se traduire par une réduction des implantations postales en particulier dans le monde rural (17000 points de vente actuellement sur le territoire).

9 Mars -Total officialise la fermeture de la raffinerie de Dunkerque. L'établissement, qui emploie 370 salariés directs et plus de 400 emplois de sous-traitance dans le Nord-Pas de Calais, sera définitivement fermé d'ici à 2013. Le plan de reconversion du site - moins de 300 emplois  annoncés - est extrêmement limité.
24 Mars - A Vénissieux, la direction de l'usine Bosch a engagé les discussions sur un plan social qui prévoit la suppression de 153 postes dans le cadre de départs volontaires. Cette réduction des effectifs intervient près de 6 ans après un accord sur le passage de 35 à 36 heures de travail hebdomadaire, sans compensation de salaires.

AVRIL 2010

 

1°Avril - Après la suppression de quelque 800 postes de visiteurs médicaux en 2008, puis la fermeture de quatre centres de recherche en France, Sanofi-Aventis arrêtera son site de production de Romainville d'ici fin 2013 et supprime 207 postes de travail.  Le plan prévoit également l'abandon des activités chimiques du site de Neuville-sur Saône (Rhône), où travaillent près de 800 personnes.

12 Avril - L'entreprise Lejaby, filiale du groupe autrichien Palmers Textill, présente un plan de fermeture de trois de ses quatre ateliers de production : Bourg-en-Bresse et Bellegarde dans l'Ain, Le Teil en Ardèche. L'arrêt de ces ateliers entrainera la suppression de près de 200 emplois.

16 Avril - Une trentaine de salariés de l'usine Essex de Mâcon, qui fabrique du fil de cuivre émaillé, retiennent le directeur du site et le directeur des ressources humaines dans leurs bureaux.  La direction a annoncé le 29 mars dernier la fermeture de l'usine et les salariés demandent une prime de départ de 120 000 euros par salarié.

24 Avril - L'intersyndicale d'Airbus a appelé les salariés à la grève afin de soutenir les revendications  qu'elle présente en matière de politique salariale, de conditions de travail et de reprise des embauches. Les syndicats soulignent qu'Airbus s'apprête à procéder à 800 recrutements  en Allemagne et s'alarment d'un possible transfert d'activités de Toulouse vers Hambourg.

MAI 2010

 

6 Mai - la société d'automobile Heuliez demande sa mise en redressement judiciaire. Les discussions se poursuivent avec des repreneurs, parmi lesquels l'homme d'affaires turc Alphan Manas, président du fonds Brightwell.

8 Mai - Deux dirigeants de l'équipementier américain Molex ont été condamnés à six mois de prison avec sursis pour ne pas avoir consulté les partenaires sociaux préalablement à la fermeture en octobre 2008 de l'usine de Villemur-sur-Tarn (Haute Garonne).
20 Mai - Après beaucoup d'atermoiements, la société automobile Heuliez se déclare en cessation de paiement. Selon la direction, "cette solution va permettre d'examiner de manière tout à fait transparente un certain nombre d'offres". Parmi les nouveaux candidats à la reprise figure une société anglo-malaise Delamore&Owl. En revanche, l'homme d'affaires turc Alphan Manas s'est désisté.

JUIN 2010

 

9 Juin - Le tribunal de commerce devrait désigner le 30 juin un repreneur pour le groupe Heuliez.  Les deux principaux candidats à la reprise, le groupe franco-allemand BGI-ConEnergy et le fonds malaisien Delamore & Owl, proposent de garder le même nombre de salariés (400 sur 650 aujourd'hui) mais avec des projets industriels différents.

11 Juin - Le groupe de distribution viticole Chamarré est placé en redressement judiciaire. Chamarré regroupe de nombreuses coopératives viticoles françaises pour commercialiser leurs produits à l'étranger. Les difficultés du groupe proviennent pour l'essentiel du marché nord-américain où les ventes de vin français sont en recul.

18 Juin - Le départ du paquebot "Norwegian Epic" laisse un vide aux chantiers de STX-France de Saint-Nazaire. Le bassin nazairien attend toujours la confirmation d'une nouvelle commande, celle d'un paquebot pour l'armateur italien MSC. Un plan de départs volontaires portant sur 350 postes de travail est en cours.

23 Juin - Le groupe américain Kennametal (outils de coupe pour l'industrie)  vient de confirmer la fermeture de sa dernière  usine française, le site d'Andrézieux-Bouthéon (Loire) qui emploie une soixantaine de salariés. Le groupe avait déjà fermé en 2009 son site de la région bordelaise.  Les syndicats ont annoncé leur intention de poursuivre le groupe en justice et d'obtenir l'annulation  de cette décision.

JUILLET 2010

 

1° Juillet - La cour d'appel de Douai impose au groupe Total de redémarrer sa raffinerie de Dunkerque, sous peine d'astreinte de 100.000 euros par jour. Un jugement qui sanctionne des défauts d'information des représentants du personnel et que les avocats des syndicats considèrent comme une première nationale. La Raffinerie des Flandres emploie 367 salariés et fait travailler plus de 400 emplois de sous-traitance.

21 Juillet - A Strasbourg, les salariés de General Motors acceptent, par référendum interne, une diminution de 10% de leurs salaires en échange de garanties sur le maintien de l'activité jusqu'en 2014. La CGT dénonce un chantage à l'emploi et refuse d'approuver l'accord.

28 Juillet - Le syndicat CGT de General Motors Strasbourg précise que neuf de ses militants ont porté plainte pour "coups et blessures", à la suite d'altercations avec des salariés favorables aux propositions de la direction. Le climat est très tendu dans l'usine alsacienne.
30 Juillet - Le groupe alimentaire américain MW Brands, propriétaire de la conserverie Petit Navire de Douarnenez (Finistère) annonce son rachat par le thaïlandais Union Frozen Products. Petit Navire, qui confectionne des salades et des produits à base de thon, emploi 300 personnes.
 

AOUT 2010

 

25 Aout - Le syndicat CGT de l'inspection du travail estime que le licenciement des représentants du personnel de l'équipementier Molex serait entaché d'une absence totale de déontologie.  Un conseiller du ministre du Travail, qui a autorisé le licenciement, travaillait parallèlement pour un des cabinets d'avocat conseil de Molex.

 

SEPTEMBRE 2010

 

< Notre ami H. Valois devait être en vacances, à compléter donc - pour nous y aider vous pouvez utilisez la fonction "commentaire" ou "contact" en pied de blog > 

 

OCTOBRE 2010

 

13 Octobre - Ambiance très tendue dans l'usine Fralib (thés Lipton et Eléphant) de Gémenos où travaille 182 salariés et dont le géant américain Unilever a annoncé la fermeture. Alors que syndicats et direction devaient discuter du plan social, une centaine de salariés ont retenu le directeur du site et le DRH. Des débrayages sont prévus dans les prochains jours.

15 Octobre - L'Etat a nommé un médiateur chez Continental pour tenter d'obtenir l'accord des syndicats majoritaires (CGT et CFDT) sur un plan de maintien de l'emploi qui impose une réduction de 8% de la masse salariale. 52% des 2500 salariés des établissements Continental de Toulouse et Boussens s'étaient prononcés en septembre dernier en faveur du plan de la direction. Les syndicats s'y opposent en faisant valoir que Continental est un groupe bénéficiaire qui ne cherche qu'à élargir ses profits et à pratiquer le management par la peur. Le dirigeant  français de Continental semble leur donner raison en prévenant "qu'un miller d'emplois seront menacés si le plan n'est pas accepté.

19 Octobre - Le groupe américain Molex refuse de revenir sur sa décision  de ne plus financer le plan social pour les salariés de son usine de Villemur-sur-Tarn (Haute-Garonne) si la plainte déposée par  le personnel aux Prudhommes n'est pas retiré. "Nous sommes ouverts à un dialogue, dit la direction de Molex France, mais il faudrait au préalable que les 188 plaintes soient retirées".

 21 Octobre - Le tribunal de grande instance de Lyon a annulé le plan social lancé par le fabricant de  lingerie feminine Lejaby, en estimant que la direction avait "fait preuve d'un comportement déloyal". La justice reproche au groupe autrichien Palmers, le propriétaire de Lejaby, d'avoir caché au personnel son contentieux avec l'ancien propriétaire de Lejaby, l'américain Warnaco. Le plan social prévoit 193 suppressions d'emplois et la fermeture de Lejaby. 

26 Octobre - L'Etat va s'associer à une plainte contre l'équipementier américain Molex pour le forcer à payer  le plan social de son usine de Villemur-sur-Tarn (Haute Garonne) fermée de octobre 2009. Cette fermeture avait occasionnée la perte de 283 salariés.

30 Octobre - Les syndicats de Continental Automotive France et une partie des personnels des sites de Boussens et de Foix continuent à s'opposer sur la proposition "emploi contre salaire" présentée fin septembre par la direction du groupe allemand. "Nous avons été élus dans la légitimité du droit du travail", affirme le responsable local de la CGT, "il n'est pas question de nous démettre". 

NOVEMBRE 2010

 

2 Novembre - Avec le soutien de leurs collègues non-licenciés, les 150 salariés licenciés du site Plysorol de Lisieux (Calvados) occupent  leur usine depuis une semaine. Le plan de licenciement en cours, suite à la reprise de l’entreprise de contreplaqués par le groupe libanais John Bitar & Co, est inacceptable pour les grévistes. « Le plan prévoit le strict minimum, c’est-à-dire 2 mois de salaires pour 10 ans d’ancienneté et c’est tout », martèle une déléguée syndicale, « nous demandons donc une prime de 20 000 euros supplémentaires par personne. Ici, une grande partie des salariés sont des femmes et la moyenne d’âge est de 50 ans.

3 Novembre - Après avoir bénéficié des aides de l'Etat en faveur de la filière microélectronique, le groupe britannique de composants électroniques E2V a décidé de revoir à la baisse son plan social. Il supprimera 144 postes (au lieu de 221 initialement prévu) au sein de son usine de Saint-Egrève près de Grenoble (Isère) qui emploie 460 salariés.

6 Novembre - Le tribunal de commerce de Paris a prononcé la liquidation judiciaire de l'usine Molex de Villemur sur Tarn (Haute Garonne). Cette décision intervient alors que le propriétaire de l'entreprise, l'américain Molex, a annoncé à la mi-octobre qu'il cessait de financer le plan social lié à la fermeture de sa filiale française et qui concerne 200 salariés licenciés

8 Novembre - Le fabricant de pièces en plastique pour les secteurs de l’automobile et de l’électroménager MGM France engage un plan social sur ses sites de Rouvray (Côte-d’Or), de Villers-la-Montagne (Meurthe-et-Moselle) et l’antenne administrative de Villefranche-sur-Saône (Rhône), qui accueille notamment le bureau d’études. 96 postes sont menacés. Les salariés des trois sites ont engagés une grève illimitée.

24 Novembre - Renault annonce un dispositif de départs à la retraite anticipée, qui sera proposé à 3000 de ses salariés, soit 7% de ses effectifs en France. Le plan concernera les salariés de plus de 58 ans effectuant les tâches les plus pénibles et sera étalé sur trois ans (2011-2013). De source syndicale, 95% des personnes éligibles devraient y souscrire.

29 Novembre - L'Etat a demandé au groupe multinational Unilever de revoir son projet de fermeture de l'usine Fralib, qui produit les thés Lipton et Eléphant à Gémenos, près de Marseille.  Un groupe de travail devrait remettre ses conclusions pour la mi décembre. Le site emploie actuellement 182 salariés.

DECEMBRE 2010

 

4 Décembre - José Alcala a présenté à Villemur-sur-Tarn, son film-documentaire sur l’usine Molex fermée en 2010 : « Les Molex, des gens debout », lors d’une projection réservée aux anciens salariés (283). La séance a été accueillie par un silence profond et chargé d’émotion. Le film raconte toute la lutte des salariés, de l’annonce de la fermeture de l’usine par le groupe américain Molex au départ des outils de travail à bord de camions semi-remorques. Les salariés qui se battent toujours pour le paiement de leurs indemnités légales de licenciement s'indignent que l'Etat n'ait pris aucune mesure de mise sous sequestre des biens de Molex en France. 

9 Décembre - Le personnel d’Ethicon se mobilise face à la fermeture de l’usine d’Auneau (Eure-et-Loir). Lundi dernier, plus de 200 des 365 salariés de cette filiale de l’américain Johnson & Johnson ont manifesté à Issy-les-Moulineaux en Ile-de-France, devant le siège du groupe. Une délégation a été reçue par la direction qui a confirmé la fermeture du site fin 2011. Implantée depuis plus de quarante ans à Auneau, la dernière usine de fils de suture de France, pourtant bénéficiaire, est oubliée au profit du Brésil, de Porto Rico et du Mexique, où le géant pharmaceutique compte sur la main d’œuvre bon marché pour gagner en compétitivité.

15 Décembre - Le tribunal de commerce d’Epinal a prononcé hier, mardi 14 décembre, la liquidation judiciaire anticipée des Papeteries du Souche à Anould (Vosges). L’imprimeur, contrôlé par le fonds d’investissement Green Recovery, était sous administration judiciaire depuis mi-novembre dernier et cherchait un repreneur. Elle employait 168 salariés.

21 Décembre - Forte mobilisation des 192 salariés brestois du sous traitant électronique Compétence contre leurs dirigeants. Le fonds nord-américain Mercatech, qui a repris l'activité il y a 6 mois, aurait procédé à un transfert de 12 millions d'euros de trésorerie au bénéfice d'autres activités de Mercatech à l'étranger.  L'entreprise n'est plus en mesure de payer ses fournisseurs et les salariés craignent une liquidation.

24 Décembre - Quelques 500 salariés d'Adixen, une filiale d'Alcatel à Annecy, ont reversé leur prime de résultat à leurs 250 collègues intérimaires. Au vu des résultats excetionnels de l'entreprise en 2010, le personnel avait réclamé une prime de résultat. La direction d'Adixen n'ayant accepté de débloquer que 100.000 euros, les salariés permanents ont préféré n'en faire bénéficier que les intérimaires.

  La-Revue-logo-b.jpg  

Publié dans Tendances France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article